Pourquoi l’argent, le travail et l’anxiété sont les quêtes du bonheur ?

L’autre jour, assise comme à tous les jours devant mon ordinateur, je me suis demandé quels étaient les mots les plus recherchés en ce moment sur le web. Bon, d’une manière évidente, tout ce qui se rapproche aux célébrités et à l’actualité prône. Nous adorons les célébrités n’est-ce pas ? Ils nous font rêver, ils nous procurent de l’évasion, ils nous montrent l’exemple à suivre… mais surtout nous les envions !

Come on, c’est vraiment ce que vous ressentez ? C’est ça que vous aimez, vivre par procuration ? Si c’est comme ça, on n’est pas sortie de l’auberge.

En tout cas, je n’étais pas très avancée pour trouver les mots clés qui préoccupent la majorité de tous. Donc, j’ai décidé de faire plutôt une petite recherche sur le référencement des mots clés en lien avec le BONHEUR. Car dans cette procuration, ce ne serait pas le bonheur qu’on rechercherait à tout prix ?

À ma grande constatation, attention, vous allez être surpris, roulement de tambour…

  • En première position : ARGENT. Jusqu’ici pas trop étonnant.
  • Ensuite, nous retrouvons le mot : EMPLOI. C’est logique.
  • Et en terminant, le mot : ANXIÉTÉ. Bon, l’antipode du bonheur. Ironie du sort ? Pas vraiment…

Alors, voici nos trois gagnants dans la catégorie des mots les plus référencés lorsqu’on recherche le bonheur. Ok, mais pourquoi l’argent, le travail et l’anxiété sont nos quêtes de bonheur ?

Il est clair que si vous voulez plus d’argent, vous allez vous dire qu’il vous faut un bon travail ou tout simplement plus travailler. Cependant, qui dit plus de travail, dit nécessairement moins de temps. Retenez bien ce mot « TEMPS », car nous allons y revenir. Alors, lorsque le temps est compté, compressé et négligé, nécessairement nous développons un stress. Voilà que rentre en jeu notre troisième mot « Anxiété ». Puis qui dit anxiété, dit évidemment maladie et qui dit maladie, dit médicament et qui dit médicament dit et oui argent ! Est-ce que vous voyez la belle roue, notre belle roue qui refait surface? Mais, je ne vous apprends rien, vous savez déjà tout ça, vous connaissez cette roue depuis de belle lurette. Alors, dites-moi pourquoi encore aujourd’hui nous tombons dans ce piège ? Pourquoi nous n’arrivons pas à fuir cet engrenage perpétuel ? Tout de même, si ces mots sont les plus recherchés, c’est surement parce que nous ne connaissons pas d’ALTERNATIVE ?

Ne soyez pas surpris si je vous dis que les solutions ne se trouvent pas dans ces mots. Et surtout pas dans l’ARGENT. Pas la peine de chercher des réponses en lien avec ces mots, la solution n’y est pas. Tous ces mots qu’on explore sur les moteurs de recherche sont des CONSÉQUENCES liées à nos COMPORTEMENTS, à nos ACTIONS, à notre façon d’AGIR. Alors, pourquoi ne changerions-nous pas tout simplement cette façon d’AGIR ? Ce serait une belle ALTERNATIVE, non ? Ok, c’est nébuleux et pas évident, je comprends, mais laissez-moi vous expliquer comment faire.

Tout est dans le TEMPS, votre temps, tout simplement ! À la base, le temps est le même pour tous. Nous avons tous 24 heures dans une journée. Donc, au contraire de l’argent, nous avons tous le même quota de temps. Bon, jusqu’ici ça va. Là où ça commence à se corser, c’est l’utilisation qu’on en fait. Et surtout, l’importance que vous lui accordez. On ne lui donne pas la même place et on ne l’utilise pas tous de la même façon. Notamment dans le mal de l’âme, Denise Bombadier et Claude Saint-Laurent ont affirmé que le temps « est devenu lui-même une matière première précieuse, limitée et non renouvelable. » p.109. Donc, si votre temps est compté, pourquoi ne miseriez-vous pas sur l’OPTIMISATION de celui-ci?

 

Par contre, pour OPTIMISER votre temps, vous devez à la base comprendre son fonctionnement. Mais pour bien comprendre son temps, il faut comprendre son époque. Vous avez deux options; soit accepter l’actualité telle qu’elle se présente à vous, plonger dedans et en fairevotre raison de vivre, ou comprendre cette actualité et choisir le comportement que vous voulez adopter vis-à-vis d’elle. Selon Giorgio Agamben, dans Qu’est-ce que le contemporain? : « celui qui appartient véritablement à son temps, le vrai contemporain, est celui qui ne coïncide pas parfaitement avec lui ni n’adhère à ses prétentions […] » p. 9-10.

Voilà, comme le mentionne notre cher Giorgio, plusieurs de ces prétentions, qu’on pourrait appeler : fantasmes, tendances ou faux-besoins, sont clairement des facteurs néfastes ou dévastateurs pour vous. Pourquoi ? Parce que les prétentions de notre époque sont trop souvent des créations mercantiles. Cependant, inquiétez-vous pas, vous n’êtes pas obligé d’y adhérer. Et c’est ça qui est beau!

En terminant, prenez un moment pour évaluer votre quotidien. Demandez-vous si le dernier achat que vous avez fait était réellement un besoin ou un faux besoin créé par l’actualité. Développer votre JUGEMENT, votre SENSIBILITÉ et votre ESPRIT CRITIQUE. Détaillez le pour et le contre de votre quotidien qui créent votre bonheur. De plus, dans votre liste de pour et de contre, posez-vous la question si c’est les aspects que vous avez détaillés ne sont pas façonnés par l’actualité. Si oui, effacez-les et inscrivez juste des aspects qui viennent de vous, de vos propres désirs. Par exemple, si du jour au lendemain, vous voulez devenir chanteur, posez-vous la question si ce n’est pas parce que vous avez trop regardé d’émission du style : La Voix ou America’s Got Talent… Alors là, surement que vous êtes « lové » par l’actualité. Et en prenant du recul vous allez développer une expertise autour de vos comportements et vous allez réussir à voir toutes les facettes de vos influences. De cette manière, vous serez plus en mesure de faire des choix éclairés! Et surtout, soyez créatif dans vos ALTERNATIVES. Créer et provoquer vos moments de bonheur. Je ne suis pas la première à le dire, vous n’avez pas besoin d’aller très loin pour trouver le bonheur. Tout se trouve dans les petits moments au quotidien. Donc, arrêter de vous concentrer sur l’argent et le travail. Misez plutôt sur votre temps et comment vous l’occupez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 3 =