Une saine habitude de vie : 4 façons de laisser venir à vous à la créativité
Espace créativité

Une saine habitude de vie : 4 façons de laisser venir à vous à la créativité

Vous savez, nous avons tous un créateur enfoui en nous. Créer des choses est tout simplement une aptitude fondamentale de l’humain. Nos ancêtres ont toujours créé et nous allons continuer à créer des choses pendant toute l’existence de l’humanité. Ce qui se passe du côté de l’artiste, en vérité, c’est la décision de faire de son expérience créative son gagne-pain et sa raison de vivre.

Aujourd’hui, grâce à cet article, je veux vous faire comprendre l’importance d’intégrer au quotidien des expériences créatives dans vos saines habitudes de vie. Sachez qu’il est important de faire une activité créative pour votre bien-être ; autant qu’il est important de faire du sport pour votre santé. En plus, l’expérience créative détend, apporte de la joie, procure de la confiance, aide à l’introspection et permet même une relaxation semblable au bien fait de la méditation. C’est de l’exercice pour votre cerveau et votre psyché ; tout ça n’est pas génial ! Voici donc 4 façons de laisser venir à vous à la créativité.

1ere façon : Être authentique

Pour laisser une place à la créativité dans votre vie, vous devez en premier lieu éliminer toute trace de supposition. Ce qui m’amène à cette fameuse et redoutable maladie des excuses. Les phrases du style : « Je ne suis pas capable. » ; « Je ne suis pas créative. » ; « Je n’ai pas de talent. » STOP. Que de phrases à la négation et remplies de peur, c’est tout simplement NON ! Et je vous rappelle que nous sommes tous créatifs, c’est dans nos gènes. Vous savez, l’un des freins prédominant pour réaliser des expériences créatives c’est la crainte de ne pas être à la hauteur, de ne pas être original. L’auteur Elizabeth Gilbert dans son essai « Comme par magie » explore l’originalité en le confrontant à l’authenticité.

Un sujet fort intéressant lorsque nous voulons intégrer dans nos bonnes habitudes de vie l’expérience artistique. Si vous voulez inclure des formes d’expérience artistique, vous ne devez pas commencer à craindre de ne pas être originale. L’originalité est un concept nébuleux. Imaginer, nous sommes 7 milliards sur la planète et nous voulons être originaux, vous ne croyez pas que votre idée ait surement déjà été faite par 1 de ces 7 milliards ! De plus, l’humain a une fâcheuse tendance à se laisser influencer. Vous êtes influencé constamment, donc il est presque improbable que vous soyez original. Aborder plutôt votre expérience artistique avec authenticité. Soyez vrai avec ce que vous faites, et surtout amusez-vous. D’ailleurs, dites-vous que vos expériences artistiques ont peut-être déjà été faites : « mais elles ne l’ont pas encore été par vous » p.117 et à votre manière.

 2ème façon d’attirer la créativité : Choisissez la liberté

Un autre concept nébuleux qui freine à adopter une attitude créative, c’est la liberté. Le concept de liberté est calfeutré par le marketing et par notre perception de celle-ci. D’abord, posez-vous la question ; qu’est-ce que je ferais si j’étais libre ? La plupart d’entre vous répondront, je quitterai mon travail, je m’achèterai une voiture ou une maison, je voyagerai. Maintenant, imaginez-vous 365 jours par année en voyage ou dans votre nouvelle maison ; qu’est-ce qui se produirait ? Effectivement, la routine. Et croyez-moi, la routine s’installe même en voyage. Ce qui revient au serpent qui se mord la queue et à ce concept de la liberté. La liberté est un concept qui semble avoir pris un sens qui ne lui appartient pas. Même le marketing en a fait son grand slogan de la retraite. Souvenez-vous de l’annonce, « liberté 55 ». Nous faire croire que la liberté appartient juste aux retraités est la dénaturation même de ce concept qui est la liberté. La liberté n’est pas une chose qu’on prend à la retraite, elle doit être prise au quotidien. Et c’est là l’important de s’offrir des moments pour soi. D’être libre de faire de l’exercice, de regarder un bon film ou de s’adonner à une expérience créative. La liberté doit être une période que vous prenez pour vous, car la liberté c’est de vous donner des moments, car « pour être libre, il faut disposer d’un minimum de latitude, de capacité de choix » et vous êtes capable de vous les offrir.

 3ème façon : Provoquez l’inspiration

Ensuite, je vous invite à provoquer cette créativité par l’inspiration. Provoquer là en vous mettant dans des situations propices à la recevoir. Aller au cinéma en analysant comment l’histoire est construite. Lisez un livre et surlignez les passages qui vous faits sourire ou pleurer. Installez-vous à votre bureau, une simple feuille devant vous, séparer votre feuille en quatre, écouter un genre musical (avec des écouteurs de préférence, il permet une meilleure concentration) et remplissez le premier carré, en écrivant ou en dessinant tout ce qui vous vient en tête ou de dessin, ensuite changez de genre musical et reprenez votre élan dans un autre carré. Répéter l’exercice pour les quatre coins. Après, reprenez le genre qui vous a fait le plus de bien ou celui qui vous a fait aimer le plus le carré. Maintenant, écouter ce genre et commencer votre expérience artistique. Faites l’activité que vous désirez et continuez d’écouter cette musique. Pour ma part, j’ai quelques playlistes de musique que j’ai concoctées et je sais quelle utiliser pour chaque expérience. Par exemple, le matin, j’ai une playliste intitulée musique pour l’écriture. Elle est constituée de musique sans paroles ; du Yann Tiersen, du Helios, du Elivium et du David Ari Leon. Pour les moments où je me sens comme un « artiste torturé » ou il n’y a plus d’espoir, d’inspiration ou de motivation, j’ai une merveilleuse playliste « Love ». Que de chansons qui me fait danser, chanter et me donne le goût de revive. Je me permets quelques chansons, je chante et je danse seule dans mon bureau, mon salon, dans ma cuisine et je me fous complètement des apparences. Après quelques chansons, en moyen deux ou trois, je m’assois devant ma création et mon expérience créative revient au galop. Et quelques heures plus tard, je m’aperçois que j’ai été un bon moment dans un flow créatif.

4ème façon : Soyez curieux

En terminant, vous devez adopter une attitude de découverte ; soyez curieux, et je vous le promets, la créativité viendra à vous. Il faut savoir que les gens créatifs ont ceci en particulier, c’est d’être constamment à la recherche des nouvelles possibilités. Et cette curiosité se développe par l’aptitude à vouloir tout connaitre et trouver tout intéressant. Lorsqu’un sujet vient à vous, que ce soit sur la plomberie ou sur une toile de Micheal-Ange, ne vous arrêtez pas en vous disant, « c’est plate… » allez plutôt lire sur le sujet ou surfer à la recherche de nouvelle perspective sur le sujet. Vous développerez vos connaissances et cela restera emmagasiner dans votre cerveau. Par la suite, pendant une expérience artistique vous découvrirez, par exemple, que la plomberie vous a servie pour agencer votre nouvelle sculpture. Vous y gagnerez à tout coup !

Ainsi, soyez authentique plutôt qu’original, choisissez des moments de libertés créatives, cherchez à vous inspirer et soyez curieux. Cela vous permettra de « recharger vos batteries », de vous remonter le moral et de vous permettre de prendre une pause avec vos soucis. Bref, pour vous sentir bien ! Je le répète, car c’est très important, les expériences créatives sont et doivent être comprises dans vos saines habitudes de vie. Vous savez, au Québec, le gouvernement prône pour les bonnes habitudes alimentaires et un mode de vie physiquement actif, mais je vais vous dire, il est temps que notre cerveau et notre psyché soient aussi considérés. N’oubliez pas quand pratiquant une activité artistique vous développez votre capacité à être davantage créative. Il en va de soi comme lorsque vous pratiquez un sport. L’activité artistique est la souplesse de votre créativité, l’exercice de votre cerveau. Une petite astuce, vous pouvez installer, au sens propre et figurer, un espace propice à la création. Par exemple, aménager un espace de travail sans paperasse de toute sorte pouvant vous distraire. Réserver un espace dans votre agenda consacré à ça. Si la maison est une source de distraction, allez à la bibliothèque ou dans un café. Et refuser catégoriquement les invitations pendant cette période inscrite dans votre agenda. Fermez votre téléphone et vos réseaux sociaux. Et fais-moi plaisir, surtout faites-vous plaisir, donnez-vous pas des excuses. Faites fuir cette peur qui vous contrôle. Respecter vos engagements et ça je n’ai aucune solution pour vous que de vous dire : RESPECTEZ-VOUS ! C’est le même combat pour l’exercice ! Sur cela, je vous souhaite une belle séance de créativité.


Voici le lien pour vous procurez le livre d’Elisabeth Gilbert.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Mon contenu est protégé !